Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > AUTOMOBILE > Voitures particulières > Mécanique > NOx seuil d’émissions

NOx seuil d’émissions

jeudi 14 janvier 2016, par Expert conseil Problemauto

Autoactu par Emile Binois produit un article sur l’évolution des seuils d’émissions de NOx article intéressant de ce journaliste technique qui apporte son éclairage sur un sujet important en devenir.....

NOx : les seuils du règlement RDE vont raccourcir les cycles de vie de certains modèles Diesel

Le seuil d’émissions de NOx en conditions réelles adopté la semaine dernière par les Etats membres va certainement conduire les constructeurs à arrêter plus tôt que prévu la production de certains modèles Diesel et retarder le lancement de nouveaux modèles, prévient leur association européenne, l’ACEA.

Le règlement RDE prévoit qu’à compter de 2017, pour être homologués, les véhicules Diesel ne devront pas dépasser un certain niveau de NOx en conditions réelles de conduite.

Ce niveau correspond à l’application d’un coefficient multiplication à la norme Euro 6 de 80mg/km de NOx.

La semaine dernière, les Etats membres ont révisé la proposition de la Commission européenne portant sur ce coefficient en l’assouplissant fortement.

Quand le projet initial prévoyait de fixer ce coefficient à 1,6 (soit à 128 mg de NOx/km), les Etats membres ont choisi de le fixer à 2,1, soit à 168 mg de NOx/km en conditions réelles de conduite.

Ce coefficient sera appliqué à partir de 2017 pour les véhicules d’un nouveau type puis à partir de 2019 pour tous les véhicules neufs.

Ensuite, à compter de 2019 pour les nouveaux types et de 2021 pour les VN, le coefficient passera à 1,5, soit à 120 mg/km de NOx.

Cette décision a déclenché la colère des Verts notamment parce que plusieurs études (dont celle de l’AECC) ont démontré que le coefficient de 1,4 pouvait être atteint dès aujourd’hui en utilisant la technologie SCR.

Pourtant, les constructeurs estiment pour leur part qu’il sera "très difficile d’atteindre ce niveau d’émissions dans un si court délai".

Le chemin à parcourir est en effet très long.

Selon une étude menée par l’ICCT (International Council on Clean Transportation), sur quinze véhicules Diesel testés en conditions réelles de conduite, un seul émettait le même niveau de Nox que celui mesuré en laboratoire pour son homologation.

En moyenne, les véhicules Diesel Euro 6 émettent ainsi 7 fois plus de Nox que la norme pour laquelle ils ont été homologués (80mg/km).

Dans un communiqué, l’association des constructeurs européens (ACEA) prévoit pour "conséquence directe" l’élimination "plus tôt que prévu d’un nombre importants de modèles Diesel".

Les coûts nécessaires pour permettre aux véhicules Diesel actuels de répondre à la norme RDE en 2019 affecteront la compétitivité de certains modèles.

" Pour les constructeurs il s’agira de voir s’il est faisable et utile d’adapter leurs véhicules pour répondre aux nouvelles exigences, ou s’il n’est pas préférable de mettre un terme plus tôt que prévu à leur cycle de vie", prévient l’ACEA.

Elle ajoute que cela devrait également affecter les lancements de nouveaux véhicules prévus entre 2017 et 2019 ; "les planifications de ces véhicules devront être révisées et les contrats avec les fournisseurs renégociés.

Certains véhicules pourraient même être retirés de la planification produit", souligne l’ACEA en indiquant qu’il est "difficile de chiffrer aujourd’hui le nombre de modèles affectés".

Par ailleurs, la disparition de plusieurs modèles Diesel du marché risque de compliquer la réalisation de l’objectif de réduction d’émissions de CO2 fixé pour 2021 (95g de CO2/km) puisque les véhicules Diesel émettent 15 à 20% de moins de CO2 que leurs équivalents essence, rappelle l’ACEA.
Emilie Binois journaliste a AUTOACTU