Problemauto, le portail de l’expertise automobile et des experts en automobile indépendants

Accueil > Français > AUTOMOBILE > L’Aquaplanning sur voitures automobiles

L’Aquaplanning sur voitures automobiles

vendredi 23 janvier 2015, par Expert conseil Problemauto

L’aquaplanage (francisation de l’anglais « aquaplaning », du verbe to aquaplane « glisser sur l’eau »), ou hydroplanage, est un phénomène qui se produit quand au moins une roue d’un véhicule perd de l’adhérence par rapport au sol en glissant parfaitement sur une surface aqueuse (flaques, chaussée mouillée, etc.).

Ce phénomène est accentué en cas de présence d’huile ou d’hydrocarbure sur la chaussée qui réduisent le coefficient d’adhérence.

L’aquaplanage n’affecte pas seulement les véhicules, car ce phénomène est mis à profit dans certains sports, par exemple, lors de la pratique du skimboard où la planche doit glisser sur une mince couche d’eau par dessus le sable pour être efficace.

L’aquaplanage se produit souvent lorsque l’eau de pluie s’accumule dans les ornières.

Les principaux facteurs qui interviennent avec un véhicule sur roues sont :

la quantité d’eau qui se trouve sur la voie ;
la vitesse du véhicule ;
l’aptitude du pneu à évacuer l’eau grâce à un dessin approprié des sculptures et une largeur adaptée au véhicule. L’usure ayant tendance à réduire la profondeur des rainures, réduit aussi la capacité du pneu à rouler sur une route mouillée ;

l’efficacité des amortisseurs.

Conseils

Avant toute chose, et pour éviter au maximum ce type d’incident, il faut rouler à une vitesse inférieure au maximum autorisé.

Pour garder le contrôle du véhicule, il faut éviter toute accélération, freinage ou changement de direction qui risque de réduire l’adhérence, déjà précaire, du véhicule.
Il faut donc essayer de conserver la même vitesse et la même direction jusqu’à ce que les pneus retrouvent leur adhérence.
Par ailleurs, il est conseillé de désactiver le régulateur de vitesse quand il y a risque d’aquaplanage car le système électronique se base sur la vitesse de rotation des roues qui ne reflète plus la vitesse réelle de chaque roue du véhicule en cas d’aquaplanage.